Super membre
Chaque visite à la Fève est synonyme de rencontre et d'échange
Membre actif
J'aime l'idée d'un supermarché qui m'appartient et où j'ai mon mot à dire
Membre actif
Le supermarché participatif paysan est un projet ambitieux et nécessaire
Membre de la commission «Autres alimentaires» et co-responsable de la Bibliothèque du SPP
Ce projet correspond à mes valeurs dans le domaine de l'alimentation
Membre actif
Quand je vais à la Fève, j'ai l'impression de faire mes courses à la ferme

La Fève, c’est la rencontre entre deux mouvements: celui des paysans qui souhaitent rendre leur ferme plus vivante en se rapprochant des consommateurs; celui des citoyens qui souhaitent améliorer leur habitat et l’approvisionnement dans le quartier où ils vivent.

Ce projet a été rêvé par un groupe de bénévoles qui a mis beaucoup d’énergie et d’attention à le construire pendant plusieurs années.

Quand il a fallu passer à la phase très pratique et organiser le magasin, même tout petit , il est devenu indispensable que des personnes y consacrent un temps de travail régulier pour que tous les rouages de ce nouveau système se mettent en place dans les meilleures conditions.

Sam a rejoint l’équipe comme gérant du magasin. Mail
Lucie est responsable de la cohésion participative: elle s’occupe de la communication vers les membres et des besoins en participation bénévole. Elle est également chargée des partenariats et activités pour les membres sur la Commune de Meyrin. Mail

Chaque membre participe 
à raison de 2h15 toutes les 4 semaines dans le magasin ou dans le développement du projet.

Pourquoi cette participation nous semble-t’elle primordiale? Ainsi, nous réduisons les coûts du magasin et nous diminuons la marge pratiquée sur les produits en rayon. Leur prix est donc moins élevé. Nous pensons que le lien social qui se crée entre les membres dans le magasin est essentiel pour le projet en apportant un « mieux-vivre » ensemble et une belle cohésion.

Nous sommes le premier Supermarché Participatif 
qui redonne une place primordiale aux paysan-ne-s dans ce nouveau modèle d’approvisionnement.

A la base même du projet depuis son balbutiement, les paysan-n-es participatif-v-es co-construisent, échangent et réfléchissent avec les citoyen-nes. Réciproquement, paysan.ne.s et citoyen-ne-s présentent leurs besoins, leur réalités, leurs savoir-faires. C’est par le lien social qu’ils et elles créent cette nouvelle place de marché.